STUDIES OF COGNITIVE DEVELOPMENT IN PAPUA NEW GUINEA

Authors:
John D. Shea
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1002/j.1464-066X.1985.tb00013.x
Pages:
33–61
Volume/Issue No:
Volume 20 Issue 1

Additional Options

This paper reviews research dealing with problem solving abilities amongst Papua New Guineans. Studies concerned with individual intelligence tests, group intelligence tests, achievement tests, conservation measures, classificatory skills, and formal operational thinking are considered. Data are discussed which compared the performance of Papua New Guinean children and adults with people elsewhere, and with foreigners resident in Papua New Guinea. As well, important differences within Papua New Guinea related in particular to schooling and language‐culture group are noted. By contrast with some previous conclusions about the cognitive skills of Papua New Guineans, it is concluded that while there are differences between some Papua New Guinean groups and groups from English speaking countries in problem‐solving performance, developmental patterns appear to be similar. Thus, educated. Papua New Guineans eventually achieve the highest levels of formal thinking.

Cet article passe en revue des recherches qui s'occupent des capacités qu'ont les habitants de Papouasie Nouvelle Guinée (papous) à resoudre des problèmes. Nous avons examiné des études qui concernent des tests individuels d'intelligence, des tests collectifs d'intelligence, des tests de performance, des mesures de conservation, la capacité de faire des classifications et la pensée opérationnelle abstraite. Nous avons discuté des données qui comparent les niveaux de performance des papous, enfants et adultes, avec ceux des individus d'ailleurs et avec ceux d'étrangers résidant en P.‐N.‐G. De même nous avons remarqué à l'intérieur même de la P.‐N.‐G. des différences importantes liées en particulier à l'expérience scolaire et aussi au groupe linguistique et culturel. En contraste avec quelques‐unes des conclusions antérieures sur les capacités cognitives des papous, nous avons conclu que tout en acceptant qu'il existe des différences au plan de la performance de la résolution de problèmes entre quelques groupes en P.‐N.‐G. et des groupes de pays anglophones, les modes de développement paraissent néanmoins semblables. Il s'ensuit que les papous qui ont reçu une éducation atteignent à la longue les niveaux les plus élevés de la pensée abstraite.

© 1985 International Union of Psychological Science