Influence des caractéristiques propres à l'enfant sur les modalités d'étayage parental

Authors:
Fabienne Lemétayer
Published Online:
18 Oct 2010
DOI:
10.1080/00207590042000083
Pages:
145–151
Volume/Issue No:
Volume 36 Issue 3

Additional Options

Cet article présente les données d'une recherche relative à l'influence de la situation particulière des enfants trisomiques 21 sur les modalités d'étayage parental. Trente‐six dyades parent‐enfant trisomique 21 égalisés sur l'âge de développement avec trente‐six dyades parent‐enfant non décient de deuxième année de vie (14, 18 et 22 mois) ont ainsi participé avec leur parent à une tâche d'encastrement. Les résultats indiquent que, contrairement à toute attente, les parents des enfants trisomiques 21 de fin de deuxième année d'âge de développement tendent à favoriser plus que les parents des enfants non‐décients un fonctionnement autonome de l'enfant, à l'aide d'instructions plus indirectes. Ces résultats sont discutés en termes de spécificité des modalités d'étayage parental liées aux caractéristiques propres des enfants T21.

This paper presents empirical data about the characteristics of Down's syndrome toddlers and their influence on parental scaffolding style during a play situation. Thirty‐six Down's syndrome children matched on mental age with thirty‐six non‐deficient children in their second year (14, 18 and 22 months) have been videotaped with one of their parents during a sorter task. The results indicate that, contrary to our expectations, parents of Down's syndrome children tend to promote the child's autonomous functioning more than parents of non‐deficient children, often using more indirect instructions. Results are discussed in relation to the specificity hypothesis of parental scaffolding linked to the characteristics of Down's syndrome children.

© 2001 International Union of Psychological Science