Contribution de l'apprentissage précoce d'une deuxième langue au développement de la conscience linguistique et à l'apprentissage de la lecture

Authors:
Elisabeth Demont
Published Online:
18 Oct 2010
DOI:
10.1080/00207590042000137
Pages:
274–285
Volume/Issue No:
Volume 36 Issue 4

Additional Options

La présente étude a pour objectif d'évaluer la conscience linguistique et l'efficience en lecture d'enfants apprentis‐lecteurs scolarisés dans un site bilingue (Français‐Allemand). Alors que les chercheurs se sont essentiellement intéressés aux effets du bilinguisme sur le développement des habiletés métalinguistiques, nous nous intéressons pour notre part non seulement aux effets de l'apprentissage précoce d'une deuxième langue sur la conscience linguistique mais également aux relations avec l'apprentissage de la lecture. Nous postulons qu'un enfant exposé à l'apprentissage précoce d'une deuxième langue devrait témoigner d'une conscience syntaxique plus développée et dès lors devrait aborder l'apprentissage de l'écrit avec plus de facilité et présenter ainsi une efficience supérieure en lecture dès les premières étapes de cet apprentissage. Autrement dit, l'apprentissage précoce d'une deuxième langue nous semble ainsi susceptible d'avoir une incidence sur l'apprentissage de la lecture en facilitant la prise de conscience par l'enfant de la structure formelle du langage (et plus particulièrement de sa structure syntaxique). Nos résultats montrent une supériorité des enfants scolarisés depuis l'école maternelle dans un site bilingue: ils obtiennent des performances supérieures à des épreuves de jugement et de correction d'agrammaticalité ainsi qu'à la reconnaissance de mots écrits.

The present study aims to validate the effects of second language learning on children's linguistic awareness. More particularly, we examine whether bilingual background improves the ability to manipulate morpho‐syntactic structure. We postulate that children who received a precocious learning of two languages (French‐German) may develop enhanced awareness and control of syntactic structure since they need an appropriate syntactic repertoire in each language. In return, these children will gain access to the written language with more ease. Our results show an advantage for the children who attended bilingual classes since kindergarten: they were better at grammatical judgement and correction tasks and word recognition.

© 2001 International Union of Psychological Science