Cognitive skills among Nepalese child labourers

Authors:
Esa Alaraudanjoki, Murari P. Regmi, Timo Ahonen, Jari‐Erik Nurmi, Isto Ruoppila
Published Online:
18 Oct 2010
DOI:
10.1080/00207590042000164
Pages:
242–250
Volume/Issue No:
Volume 36 Issue 4

Additional Options

The cognitive skills of 61 Nepalese 10–14‐year‐old working children with at least 2 years working experience (WE) were compared to two groups of children, beginners (N=29) with less than 1 year of WE and a school group (N = 104) matched for age and ethnic background. All the children (N=194) were tested by the Bender test, WISC‐R for Arithmetic, Digit Span, and the Word Fluency test. The main results showed that the school group was better in all the cognitive tests, except for Digit Span Backwards, where the working group had the highest average score. The second main finding shows no major differences in cognitive skills between the beginner and working groups. However, the work experience as such was related to decreasing visuoconstructive skills and improving Digit Span Forward scores. This suggests that work in the carpet factories seem to develop the verbal short‐term memory functions of the children, while their visuoconstructive skills decrease by work experience. The third main finding showed that the boys were better in arithmetic skills than the girls when they had long working experience.

Les habilétes cognitives de 61 enfants népalais de 10 à 14 ans et ayant au moins deux ans d'expérience de travail (groupe Travailleurs) sont comparées à celles de deux autres groupes: un groupe de Débutants (N=29) qui travaillent depuis moins d'un an et un groupe Scolair (N=104) apparié pour l'âge et le milieu ethnique. Les tests suivants sont administrés à tous les enfants (N=194): le test de Bender, le sous‐test Arithmétique, Empan des chiffres et Fluidité verbale du WICS‐R. Les résultats montrent principalement que le groupe Scolaire est meilleur dans tous le tests cognitifs, sauf le test Empan des chiffres à l'envers (DS Backward) où le group Travailleurs obtient le plus grand nombre de points. Ils montrent aussi qu'il n'y a aucune différence significicative dans les habiletés cognitives entre les groupes Débutants et Travailleurs. Cependant, l'expérience de travail en tant que telle est reliée à la diminution des habiletés visuo‐constructives et à la meilleure performance dans le test Empan des chiffres. Ces résultats suggèrent que le travail dans les usines de tapis semble contribuer au développement les fonctions de mémoire à court terme verbale des enfants et à la diminution des habiletés visuo‐constructives. Finalement, les résultats montrent qu'après une longue expérience de travail, les garçons sont meilleurs en arithmétique que les filles.

© 2001 International Union of Psychological Science