EXTENSION TEMPORELLE DES PROJETS PERSONNELS AU COURS DE LA VIEILLESSE

Authors:
Léandre Bouffard, Sylvie Lapierre, Etienne Bastin
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207594.1989.10600048
Pages:
265–291
Volume/Issue No:
Volume 24 Issue 1-5

Additional Options

The future time perspective (FTP) of 361 elderly persons was studied. Personal projects (goal objects or concrete motivations) were collected by means of the sentence completion technique and were classified in temporal categories. The future extension index (ratio between short‐ and long‐term projects) shows that the FTP of both sexes is similar. Concerning the relation between FTP and age, we observed that the number of subjects with a long FTP is reduced as the age increases. On the other hand, when we consider all the data, 17% of the answers are classified in the near future (less than one year) whereas 52% are related to distant future. The future is far from disappearing during the old age. The FTP is in relation with socio‐economic status and schooling, but the ‘effects’ of these variables on the FTP are interwoven. The results were not inconsistent with the idea that subjects with high socio‐economic status (who also have more years of schooling) are characterized by a longer FTP. From the results, we suggest implications for research and for professional practice with the elderly.

Nous avons étudié l'extension temporelle des aspirations, buts ou projets concrets de 361 personnes âgées en santé vivant dans la communauté. Ces projets ont été recueillis au moyen de la technique des phrases à compléter. La classification des réponses dans des catégories temporelles permet l'utilisation d'un Indice d'extension future (rapport entre aspirations à court et à long terme). Les résultats confirment l'hypothèse qui prédisait une perspective future semblable pour les deux sexes. La prédiction voulant que l'extension temporelle des projets ne diminue pas en raison de l'âge doit ětre nuancée. Le nombre de sujets qui ont une perspective future étendue diminue avec l'âge. Par contre, si l'on considère l'ensemble des réponses, 17% se classent dans le futur immédiat (moins d'un an) tandis que 52% se rapportent au futur éloigné. Il est donc clair que le futur est loin de disparaître au cours de la vieillesse. Les relations respectives du statut socio‐économique et de la scolarité avec la PF sont difficiles à distinguer dans la réalité. Cependant, les résultats ne contredisent pas l'idée que les sujets de statut socio‐économique élevé (qui sont également plus scolarisés) ont une PF plus étendue. De l'ensemble des résultats découlent quelques implications pour la recherche et la pratique professionnelle auprès des personnes âgées.

© 1989 International Union of Psychological Science