A CROSS‐CULTURAL PERSPECTIVE OF SELF‐RELATED CONCEPTIONS IN ADOLESCENCE

Authors:
Oliver C.S. Tzeng, Aubrey V. Everett
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598508247740
Pages:
329–348
Volume/Issue No:
Volume 20 Issue 2

Additional Options

Adolescence has been described as a transitional phase of life often involving turbulence, stress and strain in five major problem areas. Osgood et al.'s (1975) Atlas of Affective Meaning provided three basic measures of Evaluation, Potency and Activity for some 620 concepts that are representative of human life experiences in 30 language/culture communities around the world. The ratings of 30 concepts from the Atlas that represent the five major problem areas of adolescence were analyzed with the Three‐Mode Multidimensional Scaling with Points‐of‐View Solution Technique (Tzeng and Landis 1978). The major results included the identification of cross‐cultural common concept factors, 12 ‘idealized’ cultural groups, and the factor structures of 12 ‘private’ configurations. The concept structures that emerged from this study accurately recovered the problem areas of adolescence cited in the literature and also revealed unexpected homogeneities and differences in the cultures involved. Implications for government, social planning and education were discussed.

On a décrit l'adolescence comme une phase transitoire de la vie souvent marquée par la turbulence, le stress et les pressions se manifestant dans cinq domaines principaux de problèmes. L'ouvrage d'Osgood et al. (1975), ‘Atlas of Affective Meaning’ contient trois mesures fondamentales d'évaluation, de puissance et d'activité pour quelque 620 concepts représentatifs d'expériences de la vie humaine dans 30 communautés linguistiques/culturelles disséminées de par le monde. L'appréciation de 30 concepts tirés de l'Atlas, représentant les cinq principaux problèmes de l'adolescence, a été analysée à l'aide de la technique de l'échelle pluridimensionnelle à trois modes avec solution par points de vues (Tzeng et Landis 1978). Parmi les principales conclusions, nous mentionnons l'identification d'un facteur commun transculturel, douze groupes culturels ‘idéalisés’ et les structures de douze configurations ‘privées’. Les structures conceptuelles qu'a révélées cette étude couvrent précisément les problèmes de l'adolescence connus dans la littérature et révèlent des homogénéités et des différences auxquelles on ne s'attendait pas dans les cultures étudiées. Le présent article traite des conséquences que cela peut avoir sur nos gouvernements, sur la planification sociale et l'éducation.

© 1985 International Union of Psychological Science