CROSS‐LANGUAGE DIFFERENCES IN DICHOTIC LISTENING

Authors:
Israel Nachshon
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598608247609
Pages:
617–625
Volume/Issue No:
Volume 21 Issue 1-4

Additional Options

Greater right ear advantage in dichotic listening to English‐spoken digits among English‐speakers than among Japanese‐ and Hebrew‐speakers (Hatta and Dimond 1981; Nachshon 1986) was attributed either to effects of linguistic properties of the respective native languages, or to the sequence of language acquisition. In order to evaluate the two alternative hypotheses, 112 English‐Hebrew and 140 Hebrew‐English bilinguals recalled a series of three‐digit dichotic sets. Differential ear advantages were expected on the basis of the two hypotheses. Data analysis showed, however, that while recall was better for digits spoken in the native than in the non‐native languages, no significant differences in right ear advantage between the two groups were found. Procedural effects might account for this result.

La supériorité de l'oreille droite ‐ â l'écoute dichotique de chiffres donnés en anglais ‐ chez les sujets anglais par rapport aux sujets japonais ou hébreux (Hatta et Dimond 1981; Nachshon 1986) a été attribuée soit aux effets des propriétés linguistiques des langues maternelles respectives, soit â la séquence suivie lors de l'acquisition du langage. Afin d'évaluer les deux hypothèses, 112 sujets bilingues anglais‐hébreux et 140 hébreux‐anglais ont répété une série de sets dichotiques de 3 chiffres. On s'attendait à des différences d'avantage entre les 2 oreilles sur base des deux hypothèses. Les analyses ont montré cependant que, tandis que l'on se remémorait mieux les chiffres énoncés dans sa langue maternelle plutôt que dans l'autre langue, il n'y avait pas de différence significative quant à la supériorité de l'oreille droite entre les deux groupes de sujets.

© 1986 International Union of Psychological Science