THE DEVELOPMENT OF STRATEGIES IN EMBEDDED FIGURES TASKS

Authors:
Albèr Pennings
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598808247753
Pages:
65–78
Volume/Issue No:
Volume 23 Issue 1-6

Additional Options

The starting point of the investigation was the field dependence‐independence construct as measured with the Embedded Figures Test of H.A. Witkin. An overview of the research on the information‐processing strategies in solving the items of this test was converging into a theory in which strategies for a successful solution can be located on a bipolar dimension with at one extreme a simultaneous strategy and at the other extreme a successive strategy. A new administration procedure for evaluating the use of four solution strategies was developed: the simultaneous, the successive, the extemalized‐successive and the global‐manipulatory strategy. Based on the prediction that the use of strategies was related to sex and age, we carried out an experiment involving groups of ten boys and ten girls of 5, 6 and 7 years of age, who were given eight tasks with the new administration procedure. No. significant difference was found between boys and girls. However, significant differences existed in strategy profiles in six of the eight tasks between the three age groups.

La notion dépendance‐indépendance à l'égard du champ, comme elle est mesurée par le Test des Figures Intriquées (Embedded Figures Test) de H.A. Witkin, a formé le point de départ de notre étude. Un aperçu général des recherches concernant les stratégies d'exploration intervenant dans la résolution des items de ce test a abouti à une théorie, selon laquelle des stratégies pour une bonne solution peuvent être localisées sur une dimension bipolaire, avec une stratégie simultanée sur l'une des extrémités et une stratégie successive sur l'autre. Une nouvelle procédure pour faire passer le test a été développée, afin de pouvoir évaluer l'emploi de quatre stratégies de solution: les stratégies simultanée, successive, successive et extemalisée et finalement la stratégie manipulative et globale. Afin de vérifier l'hypothèse selon laquelle l'emploi des stratégies serait en corrélation avec le sexe et l'âge, nous avons fait une expérience avec des groupes comprenant dix garçons et dix filles, âgés de cinq, de six et de sept ans, auquels huit tâches ont été données suivant la nouvelle procédure. Nous n'avons pas trouvé de différences significatives entre garçons et filles. D'autre part, il y en avaient bien entre les trois groupes d'âge en ce qui concerne les profiles des stratégies employées dans six des huit tâches.

© 1988 International Union of Psychological Science