SOCIALIZATION OF THE PHYSICAL ATTRACTIVENESS STEREOTYPE: PARENTAL EXPECTATIONS AND VERBAL BEHAVIORS

Authors:
Gerald R. Adams, Mandy Hicken, Mahshid Salehi
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598808247757
Pages:
137–149
Volume/Issue No:
Volume 23 Issue 1-6

Additional Options

Two investigations were completed to study the parental socialization process underlying the intergenerational transmission of the use of the physical attractiveness stereotype. In the first study, preschool (n = 31), first‐ (n = 27) and third‐ and fifth‐grade children (n = 28) and their mothers and fathers engaged in social choice and attribution tasks directed at stimuli portraying a facially attractive or unattractive, mesomorphic or endomorphic and normal and handicapped child. Children and parents were observed to use a physical stereotype response in their behaviors. Further, a significant correlation was observed between parental expectations of the child's use of a physical attractiveness stereotype and the child's actual use of the stereotype in a social choice context. In the second study 20 mothers were asked to tell a story about a normal, obese, and handicapped child to their own child. Content analysis of the stories, using a coding scheme devised to assess stereotypic verbal messages, revealed parents communicated various types of subtle communications to their children that were consistent with a physical attractiveness stereotype. A combination of research methodologies designed to study parental expectations and subtle verbal communications may provide considerable promise for the study of the socialization of the use of stereotypic based attitudes and behaviors.

Deux recherches ont été menées afin d'étudier le processus de socialisation parental qui sous‐tend la transmission d'une génération à l'autre de l'utilisation du stéréotype de la beauté physique. Dans la premiere recherche, des enfants de niveau pré‐scolaire (n = 31), de première année (n = 27), de troisième et de cinquième année (n = 28), ainsi que leurs pères et leurs mères, doivent accomplir des tâches d'attribution et de choix social qui consistent à imaginer les stimuli que représentent des enfants handicappés ou normaux, mésomorphes ou endomorphes, et possédant ou non un faciès agréable à regarder. Il fut observé que les enfants et les parents manifestaient des comportements associés à une réponse basée sur le stéréotype de la beauté physique. De plus, une corrélation significative a été trouvée entre les attentes des parents par rapport à l'utilisation par leurs enfants du stéréotype de la beauté physique et son utilisation effective par l'enfant dans un contexte de choix social. Dans la seconde recherche, on a demandé à 20 mères de raconter à leur propre enfant des histoires concernant un enfant normal, un enfant obèse et un enfant handicappé. L'analyse de contenu de ces histoires, en utilisant une codification conçue pour déceler les messages verbaux stéréotypés, permet d'observer que les parents communiquent avec leurs enfants à l'aide de modalités subtiles de communication qui sont congruentes avec le stéréotype de la beauté physique. La combinaison de méthodes de recherche conçues pour étudier à la fois les attentes parentales et les communications verbales subtiles pourrait être une démarche très prometteuse pour l'étude du processus de socialisation de l'utilisation d'attitudes et de comportements fondés sur des stéréotypes.

© 1988 International Union of Psychological Science