CONFIANCE EXCESSIVE: CONNAISSANCES ET CROYANCES

Authors:
Luc Lamarche
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598808247759
Pages:
165–180
Volume/Issue No:
Volume 23 Issue 1-6

Additional Options

It had already been found (Lamarche 1988; Oskamp 1965) that the overconfidence shown in answering a question increased with the number of new informations given. The objective of our research was to verify if there was a relation between that phenomenon, obtained with knowledge questions, and the evolution of confidence, in the same circumstances, when belief questions are involved. On the one hand, we presented to our subjects knowledge questions which were repeated with a growing number of clues; on the other hand, the same subjects were asked to form an impression of a person based on a list of traits presented sequentially. Using a calibration index, we were able to observe anew the growing overconfidence with knowledge questions. However, in the case of beliefs, the confidence level did not grow in the same way. We explain that result by our choice of traits. Nevertheless, there was a relation between the increase of confidence and the decrease of calibration. We think this could be the result of a lack of involvement with the belief questionnaire which is less so when answered first.

Des recherches (Lamarche 1988; Oskamp 1965) ont montré que la confiance à l'égard d'une réponse augmentait au fur et à mesure où des informations nouvelles étaient présentées et que cette confiance était de plus en plus excessive. Le but de la présente recherche était de mettre en relation ce phénomène, observé à l'égard de connaissances, avec l'évolution de la confiance, dans les mêmes circonstances, lorsque des croyances sont en jeu. D'une part, nous avons présenté à nos sujets des questions de connaissance répétées avec un nombre croissant d'indices, d'autre part, nous avons demandé aux mêmes sujets de se former une impression sur une personne à partir d'une liste de traits présentés d'une manière séquentielle. Grâce à un indice de calibration, nous avons à nouveau observé une augmentation de la confiance excessive avec les connaissances. Toutefois, dans le cas des croyances, la confiance n'augmente pas de façon aussi régulière. Nous expliquons cela par le choix, entre autres, des traits. Nous avons cependant observé une relation entre l'augmentation de la confiance et la diminution de la calibration selon l'ordre de présentation des questionnaires. Nous croyons que cela pourrait être dû à un certain détachement face au questionnaire de croyances, qui serait moins fort lorsque celui‐ci est présenté en premier.

© 1988 International Union of Psychological Science