SENTIMENT D'AUTO‐EFFICACITÉ ET EXERCICE DES PROCESSUS D'AUTORÉGULATION CHEZ DES ÉTUDIANTS DE NIVEAU COLLÉGIAL

Authors:
Thérèse Bouffard‐Bouchard, Adrien Pinard
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598808247776
Pages:
409–431
Volume/Issue No:
Volume 23 Issue 1-6

Additional Options

This study examines the influence of self‐efficacy on the self‐regulatory mechanisms exercised during a verbal concept formation task. High or low‐self‐efficacy is experimentally induced among sixty four college students who subsequently have to solve, aloud, different problems of concept formation. Self‐regulation was examined based on the utilization of the cognitive strategies required to solve the task, the monitoring strategies applied over the cognitive enterprise and the metacognitive experiences emerging along the resolution. Both groups exhibite similar cognitive strategies, yet some of their monitoring strategies and metacognitive experiences are affected by their self‐efficacy judgments. The nature of self‐efficacy should be considered when studying the relationship between metacognitive knowledge and self‐regulation as applied during the task resolution.

Examen du rôle joué par le sentiment d'auto‐efficacité dans l'autorégulation exercée lors de l'exécution d'une tâche de formation de concepts verbaux. Après avoir subi une induction expérimentale d'un sentiment d'auto‐efficacité élevé ou faible, les sujets doivent tenter de résoudre, à voix haute, différents problèmes de formation de concepts. L'examen de l'autorégulation repose sur l'utilisation des stratégies cognitives nécessaires à résoudre la tâche, les stratégies métacognitives de supervision exercées sur le déroulement de la démarche, et les expériences métacognitives surgissant à la conscience des sujets. Si les deux groupes ne se distinguent pas par l'utilisation des stratégies cognitives, ils se distinguent toutefois par l'emploi de certaines stratégies métacognitives de supervision et par leurs expériences métacognitives. Le sentiment d'auto‐efficacité apparaît donc comme une variable importante qui devrait être prise en compte dans l'étude de la relation entre le répertoire métacognitif détenu par un individu et le genre d'autorégulation qu'il exerce sur sa démarche cognitive.

© 1988 International Union of Psychological Science