L'INVENTAIRE DE RESOLUTION DE PROBLEMES PERSONNELS: UNE PERSPECTIVE METACOGNITIVE

Authors:
Lise Laporte, Stéphane Sabourin, John Wright
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598808247786
Pages:
569–581
Volume/Issue No:
Volume 23 Issue 1-6

Additional Options

Studies on personal problem solving demonstrate important variations in intra‐ and interindividual problem solving performances. These differences have been associated with different levels of subject's psychological distress. Recently, several investigators have attempted to identify meta‐cognitive factors associated with fluctuations in problem solving performance and variations in subject's level of mental health. The purpose of the present study was to examine the psychometric qualities of the French version of the Problem Solving Inventory (PSI). The 35‐item questionnaire assess people's attitudes toward their personal problem solving competence. Reliability, factorial structure and construct validity of the instrument were evaluated with two different samples of subjects. Results indicated that the French version of the PSI has high internal consistency and, as predicted, a tri‐dimensional factorial structure. The observed relation between subject's appraisal of their personal problem solving abilities and level of psychological distress support the discriminant properties and the concurrent validity of the PSI.

L'étude des conduites de résolution de problèmes personnels montre qu'il existe d'importantes variations de performance intra‐ et inter‐individuelles. Ces différences sont associées à des fluctuations du degré de détresse psychologique des sujets. Dans ce contexte, plusieurs auteurs ont récemment tenté d'identifier les facteurs métacognitifs à la source des décalages dans les performances observées et des variations dans le niveau de santé mental rapporté par les sujets. L'objectif de la présente recherche est d'examiner les qualités psychométriques de la version française de l'Inventaire de Résolution de Problème; un questionnaire mesurant certains des facteurs métacognitifs liés à la résolution de problèmes personnels. La fidélité, la structure factorielle et la validité de construit de l'instrument ont été évaluées auprès de deux échantillons de sujets. Les résultats font d'abord ressortir que la version française du PSI possède un degré élevé de consistance interne et, conformément à l'hypothèse de départ, une structure factorielle tri‐dimensionnelle. L'examen du lien entre les attitudes vis‐à‐vis sa capacité de résoudre des problèmes personnels et le degré de détresse psychologique des sujets confirme les propriétés discriminantes et la validité concomitante du PSI.

© 1988 International Union of Psychological Science