EQUIVALENCE OF CROSS‐CULTURAL DATA: AN OVERVIEW OF BASIC ISSUES

Authors:
Ype H. Poortinga
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598908247842
Pages:
737–756
Volume/Issue No:
Volume 24 Issue 6

Additional Options

The logic of comparison is taken as a starting point. It is argued that any cross‐cultural comparison presupposes a comparison scale, i.e. a scale that is identical across the populations included in a study. Scale identity can be specified for various levels of measurement. In the second section a simple classification is presented for inferences about cross‐cultural differences derived from psychological measurements. Two questions are asked for various categories of inferences, viz., whether they are logically feasible and whether they can be validated empirically. In the third section the statistical analysis of psychometric conditions for equivalence is discussed. The fourth section deals with the problem what alternatives for meaningful interpretation a researcher has if data turn out to be lacking in equivalence. In the fifth section a conceptual problem is raised, namely whether the basic assumption of this article is realistic that psychological concepts are identical across cultures.

Le point de départ de cet article est la logique de la comparaison. Il est soumis que toute comparaison inter‐culturelle présuppose une échelle de comparaison, i.e. une échelle qui est identique chez les populations particulières que l'on étudie. L'identité de l'échelle peut être spécifiée pour divers niveaux de mesure. Dans la seconde partie, une méthode de classification simple est présentée pour tirer des inférences concernant des différences in ter‐culturelles qui découlent de mesures psychologiques. L'on pose deux questions pour diverses catégories d'inférence, soit sont‐elles logiquement possibles et peuvent‐elles être validées empiriquement? Dans la troisième partie est discutée l'analyse statistique des conditions psychométriques d'équivalence. La quatrième partie concerne le problème des alternatives permettant au chercheur une interprétation significative dans le cas où les données s'avéreraient manquer d'équivalence. Dans la cinquième partie, un problème d'ordre conceptuel est soulevé, à savoir est‐ce que l'hypothèse de base de cet article, i.e. que les concepts psychologiques sont identiques d'une culture à l'autre, est réaliste?

© 1989 International Union of Psychological Science