LATERALIZATION FOR FACIAL EMOTIONAL BEHAVIOR: A METHODOLOGICAL PERSPECTIVE

Authors:
Joan C. Borod, Elissa Koff
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599008247855
Pages:
157–177
Volume/Issue No:
Volume 25 Issue 2

Additional Options

Recent attention has focused upon the neuropsychological mechanisms underlying facial emotional expression. The greater intensity of expression and more extensive muscular involvement of the left hemiface have suggested right hemisphere dominance in the expression of emotion. This interpretation is based on the fact that the lower portion of the face is predominantly innervated by the contralateral cerebral hemisphere. The current paper reviews a series of studies on (a) facial asymmetry in normal subjects, (b) facial emotional expression in brain‐damaged subjects with unilateral lesions, and (c) peripheral factors mediating facial expression findings. Neuropsychological mechanisms underlying emotional processing are also discussed. Our finding of left‐sided facial asymmetries in normals is underscored by our finding that right brain‐damaged patients are impaired in the expression of facial emotion. Finally, our studies have demonstrated that the asymmetries in normals and the deficits in patient populations are not artifacts of hemiface size and mobility or facial paralysis and apraxia. Taken together, these studies provide evidence that the right hemisphere is specialized for the expression of facial emotion.

Les mécanismes neuropsychologiques qui sous‐tendent l'expression faciale de l'émotion ont récemment fait l'objet d'attention. La plus grande intensité d'expression et l'implication musculaire plus étendue de l'hémiface gauche ont suggéré la dominance de l'hémisphère droit dans l'expression de l'émotion. Cette interprétation est basée sur le fait que la partie inférieure du visage est innervée d'une façon prédominante par l'hémisphère cérébral controlatéral. Cet article examine une série d'études qui ont porté sur (a) l'asymétrie faciale chez des sujets normaux, (b) l'expression faciale émotionnelle chez des sujets avec lésions cérébrales unilatérales, et (c) les données de recherche sur les facteurs périphériques de médiation de l'expression faciale. Les mécanismes neuropsychologiques qui sous‐tendent le traitement des données émotionnelles sont également discutés. Notre observation concernant la présence d'asymétries faciales gauches chez les sujets normaux est nuancée par notre observation que tes patients lésés au niveau de l'hémisphère droit dénotent certaines difficultés d'expression de l'émotion faciale. Enfin, nos recherches ont démontré que les asymétries des sujets normaux et les déficits des populations de patients ne sont pas des artéfacts de la grandeur de l'hémiface, de la mobilité ou de la paralysie faciale et de l'apraxie. L'ensemble de ces recherches semble démontrer que l'hémisphère droit est spécialisé dans l'expression de l'émotion faciale.

© 1990 International Union of Psychological Science