EFFECTS OF MYOFEEDBACK AND MIME‐THERAPY ON PERIPHERAL FACIAL PARALYSIS

Authors:
Ronald S. van Gelder, Stefan M.M. Philippart, Brigit G.E.S. Bernard, Pieter P. Devriese, Harold T.A. Whiting, Piet C.W. van Wieringen
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599008247857
Pages:
191–211
Volume/Issue No:
Volume 25 Issue 2

Additional Options

This paper concerns peripheral facial paralysis, its sequelae and the physiotherapeutic treatment thereof. Following a brief description of the symptoms associated with peripheral facial paralysis and its sequelae, two treatment methods are reviewed, namely, myofeedback and mime‐therapy. Next, a description of two research projects is provided; these projects were designed to evaluate the effects of myofeedback and mime‐therapy in the rehabilitation of patients suffering from the sequelae of peripheral facial paralysis. Four patients were treated with visual myofeedback over a 2‐week period and 22 patients with mime‐therapy over a 10‐week period. During pre‐ and posttesting, the patients were photographed and were requested to fill out a social‐psychological questionnaire. The photographs were measured for facial asymmetry and appraised on six rating scales (pleasant/unpleasant, relaxed/tense, active/passive, spontaneous/restrained, not‐handicapped/handicapped, and normal/abnormal) by naive judges. After myofeedback treatment, none of the variables showed significant improvement. Following mime‐therapy, there were no significant changes in the means of the asymmetry measures; however, a significant positive effect was to be seen in the appraisals given by the judges, and measures of self‐judgement were more positive after treatment than before. Finally, the results of both studies are discussed.

Cette étude concerne la paralysie faciale périphérique, ses séquelles et son traitement physiothérapeutique. Suite à une brève description des symptômes associés à la paralysie faciale périphérique et de ses séquelles, deux méthodes de traitement sont examinées, nommément la rétroaction musculaire (‘myofeedback’) et la thérapie par le mime. Ensuite, une description de deux projets de recherche est fournie; ces projets ont été conçus pour évaluer les effets de la rétroaction musculaire et de la thérapie par le mime sur la réadaptation de patients souffrant de séquelles de la paralysie faciale périphérique. Quatre patients ont été traités par rétroaction musculaire pendant 2 semaines, et 22 patients, par thérapie par le mime, durant 10 semaines. Pendant les pré‐ et post‐tests, les patients étaient photographiés et devaient remplir un questionnaire psychosocial. Les photographies ont été mesurées de façon à y déceler l'asymétrie faciale et évaluées par des juges naifs à l'aide de six échelles (plaisant/déplaisant, tendu/détendu, actif/passif, spontané/retenu, handicapé/non‐handicapé, et normal/anormal). Après le traitement par rétroaction musculaire, aucune des variables n'a dénoté une amélioration significative. Après la thérapie par le mime, il n'y avait pas de changements significatifs dans les moyennes des mesures d'asymétrie; toutefois, une effet positif significatif a été observé dans les évaluations rendues par les juges, ainsi que dans les mesures d'auto‐évaluation, qui étaient plus positives après le traitement qu'avant. Enfin, les résultats des deux études sont discutés.

© 1990 International Union of Psychological Science