EFFECTS OF ACHIEVEMENT MOTIVES AND SEX ON WRESTLING ABILITY AND MOTOR PERFORMANCE

Authors:
Hallgeir Halvari
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599008247881
Pages:
529–543
Volume/Issue No:
Volume 25 Issue 2

Additional Options

An earlier study of main effects of achievement motives on performance amongst boy wrestlers was repeated with girls. The 1970 Achievement Motives Scale of Gjesme and Nygård was administered to 29 girls, and subjects' scores were sampled for three different wrestling championships at a national level. Oxygen uptake, speed of movement, four muscular strength exercises, and serial performance of five wrestling holds were measured. As with males, success‐oriented females performed better than indifferent‐oriented subjects in wrestling championships. The former group performed also better than the latter in pull‐ups, sit‐ups, forward throw and 1/4 Nelson. In addition, success‐oriented females performed better than those who were failure‐oriented in pull‐ups and sit‐ups, although this was not the case in other tasks and championships. Indications of sex differences in the relationship between motivation and performance were found among subjects who aim for achievement and, at the same time, have a high motive for failure, i.e. those who were conflict‐oriented. Motive patterns and sex influence some, but not all, of the responses measured in the different tasks. Suggestions for future systematic research on a task effect are discussed. In general, the data indicate that, among highly selected and high ability boys and girls who set a high value on goals of an activity, relationships between achievement motives and performance in that activity should emerge for both sexes. In addition, sex should modify motive‐performance relationships.

Une étude portant sur les effets principaux des motifs de performance, menée précédemment parmi de jeunes lutteurs masculins, a été répétée parmi de jeunes lutteurs féminins. L'échelle des motifs de performance de Gjesme et Nygård de 1970 a été distribuée à 29 filles et les scores des sujets ont été répartis en fonction de trois différents championnats de lutte au niveau national. On a mesuré l'absorption d'oxygène, la vitesse des mouvements, les résultats de quatre exercices de force musculaire et les performances en série de cinq prises de lutte. Comme cela a été le cas pour les sujets masculins, les sujets féminins aspirant au succès ont obtenu de meilleurs scores au niveau des championnats de lutte que les sujets indifférents, ces premiers ayant de même obtenu de meilleurs scores que ces derniers au cours d'exercices comme la traction, les abdominaux, les tours d'épaule, les 1/4 prises de tête. Quant aux exercices de traction et aux abdominaux, les sujets féminins aspirant au succès ont obtenu de meilleurs scores que ceux aspirant à l'échec, mais ceci n'a pas été le cas pour d'autres exercices et pour les championnats. Des indications de différences entre les sexes pour le rapport motivation‐performance ont été trouvées parmi des sujets aspirant à la fois au succès et à l'échec, p.ex. parmi ceux qui sont attirés par les conflits. Le classement des motifs et le sexe exercent une influence sur certaines, mais pas toutes les réponses mesurées pour différentes tâches. Des suggestions pour une future recherche systématique sur l'effet exercé sur une tâche, sont envisagées. En général, les données indiquent que parmi des garçons et filles hautement sélectionnés, d'un niveau de performance élevé, qui attachent beaucoup de valeur aux buts dans une activité donnée, le rapport motifs de performance‐performance effective pour la dite activité devrait se manifester. En outre, le sexe devrait modifier ce rapport motifs‐performance.

© 1990 International Union of Psychological Science