Roles, Responsibility, and Accounts Across Cultures

Authors:
V. Lee Hamilton, Shigeru Hagiwara
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599208246873
Pages:
157–179
Volume/Issue No:
Volume 27 Issue 2

Additional Options

In research on the attribution of responsibility, increasing attention is being paid to the fact that responsibility judgments are social negotiations, not just the cognitions of isolated individuals. In this negotiating process, accounts, including excuses and justifications, may diminish or even eliminate responsibility for wrongdoing. This paper presents a perspective on responsibility attribution and reviews recent literature on accounts. It emphasizes the way in which aspects of social roles—specifically, the solidarity or closeness of the parties and their hierarchical or equal status—may affect the choice and effectiveness of accounts. A second theme is the way in which the impact of various accounts may vary across cultures: In this case, the United States vs. Japan. We pay special attention to differences between roles and between cultures in use of three accounts: denial (e.g. “I didn't do it”); consensus (e.g. “everyone does it”); and apology. The paper draws on pilot research carried out in the U.S. and Japan. Results showed that solidarity, hierarchy, and culture each affected the use of accounts, but sometimes in complex ways. We conclude by offering speculations and suggestions for future cross‐cultural research into the social psychology of attributing responsibility and offering accounts.

Dans les recherches sur l'attribution de responsabilité, une attention accrue est portée sur le fait que les jugements de responsabilité sont des négociations sociales et non seulement les cognitions d'individus isolés. Dans ce processus de négociation, les explications, incluant les excuses et justifications, peuvent diminuer ou même éliminer la responsabilité pour de mauvaises actions. Cette étude présente une perspective sur l'attribution de responsabilité et recense les écrits récents sur les explications. Elle met l'accent sur la façon suivant laquelle certains aspects des rôles sociaux—et plus spécifiquement, la solidarité ou le rapprochement des parties, ainsi que leur statut hiérarchique ou égalitaire—peuvent affecter le choix et l'efficacité des explications. Un second thème est la façon suivant laquelle l'impact de diverses explications peut varier en fonction des cultures: dans le cas présent, les Etats‐Unis ou le Japon. Une attention spéciale est portée aux différences entre les rôles et entre les cultures dans l'utilisation de trois types d'explication: Le déni (e.g. “Je ne l'ai pas fait”); le consensus (e.g. “tout le monde le fait”); et les excuses. Cette étude découle d'études pilotes menées aux Etats‐Unis et au Japon. Les résultats démontrent que la solidarité, la hiérarchie et la culture ont chacunes affecté l'utilisation d'explications, quelquefois de façons complexes. En conclusion, des suggestions et des spéculations sont offertes pour des recherches inter‐culturelles futures dans la psychologie sociale de l'attribution de responsabilité et de l'offre d'explications.

© 1992 International Union of Psychological Science