From Piaget's Epistemic Subject to Pascual‐Leone's Metasubject: Epistemic Transition in the Constructivist—Rationalist Theory of Cognitive Development

Authors:
Mansoor Niaz
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599208246908
Pages:
443–457
Volume/Issue No:
Volume 27 Issue 6

Additional Options

The explanation of the transition from one epistemic theory to another is an important part of Piaget's genetic epistemology. It is argued that this epistemic transition leads to a retrodictable orthogenetic tendency toward optimizing equilibration. The objective of this paper is to establish a relationship between Piaget's epistemic subject and Pascual‐Leone's metasubject and to demonstrate that the postulation of the latter can be considered as an epistemic transition between two constructivist—rationalist theories, which leads to the development of a theory with greater explanatory power. Epistemic transition in this paper refers to a progressive problemshift (cf. Lakatos, 1970), between the theories of Piaget and Pascual‐Leone. Piaget builds a “general model” by neglecting individual differences, that is, studies the epistemic subject, whereas Pascual‐Leone by incorporating a framework for individual difference variables, studies the metasubject—the psychological organization of the epistemic subject. Empirical evidence is presented to demonstrate that Pascual‐Leone's theory of constructive operators is a model of the psychological organism (the metasubject), which is at work inside Piaget's epistemic subject. Finally, it is concluded that the greater explanatory power of Pascual‐Leone's theory can be interpreted as an epistemic transition between Piaget's epistemic subject and Pascual‐Leone's metasubject.

L'explication de la transition d'une théorie épistémique à une autre est une partie importante de l'épistémologie génétique de Piaget. On argumente que cette transition épistémique mène à une tendance orthogénique prédictible de façon rétroactive vers un équilibre optimisé. L'objectif de cet article est d'établir une relation entre le sujet épistémique de Piaget et le méta‐sujet de‐Pascual‐Leone, et de démontrer que la postulation de ce dernier peut être considérée comme une transition épistémique entre deux théories constructivistes‐rationalistes, ce qui amène au développement d'une théorie possédant une meilleure puissance d'explication. La transition épistémique dans cet article se réfère à un “problemshift” progressif (cf. Lakatos, 1970) entre les théories de Piaget et de Pascual‐Leone. Piaget construit un “modèle général” en négligeant les différences individuelles, c'est à dire qu'il étudie le sujet épistémique, alors que Pascual‐Leone, en incorporant une cadre pour les variables de différence individuelle, étudie le méta‐sujet—l'organisation psychologique du sujet épistémique. On présente des preuves empiriques pour démontrer que la théorie des opérateurs constructifs de Pascual‐Leone est un modèle de l'organisme psychologique (le méta‐sujet), qui est à l'oeuvre dans le sujet épistémique de Piaget. Finalement, on conclut que la meilleure puissance d'explication de la théorie de Pascual‐Leone peut être interprétée comme une transition épistémique entre le sujet épistémique de Piaget et le méta‐sujet de Pascual‐Leone.

© 1992 International Union of Psychological Science