L'illusion de l'identité perceptive de l'objet

Authors:
Ginette Boudreau
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599208246909
Pages:
459–475
Volume/Issue No:
Volume 27 Issue 6

Additional Options

Cette étude avait deux objectifs. L'un était de mesurer, à différents niveaux d'âges, l'illusion de l'identité de l'objet pour des paires de formes différentes, présentées en mouvement apparent. L'autre consistait à déterminer les effets de la démonstration de transformations sur l'identification des mêmes paires de formes lorsque présentées en mouvement apparent. Un total de 138 enfants (âges moyens: 5;6, 6;6 et 7;6 ans) a été soumis à deux séances. La première présentait cinq couples de formes différentes en mouvement apparent afin de produire, pour chacun de ces couples, l'illusion d'un seul objet changeant de forme. La seconde séance présentait les mêmes couples en mouvement apparent, sauf que chacun de ces couples était précédé, individuellement, d'un démonstration de leur transformation. L'analyse nonparamétrique des résultats montre que l'illusion de l'identité ne varie guère de manière significative avec l'âge, ou avec la démonstration des transformations. L'interprétation suggère que la représentation des transformations serait un facteur plus important dans le processus d'identification que la simple perception de ces modifications.

This study had two objectives. One was to measure, at different age levels, the illusion of the identity of an object for different pairs of shapes presented in apparent motion. The other was to determine the effects of continuous transformations on the identification of the same pairs of shapes when presented in apparent motion. A total of 138 children (mean ages: 5;6, 6;6, 7;6) was examined during two sessions. The first presented five pairs of different shapes in apparent motion in order to produce, for each pair, the illusion of identity of an object changing its shape. The second session presented the same pairs of stimuli in apparent motion, but each pair was preceded, individually, by a demonstration of their continuous modification. Non parametrical analyses showed that the illusion of identity of an object is not significantly affected by age or by the demonstration of the transformations. The interpretation suggests that the representation of transformations would constitute a more important factor in the process of identification than the simple perception of these modifications.

© 1992 International Union of Psychological Science