Effets de la catégorisation simple et de la catégorisation croisée sur les stéréotypes

Authors:
Mohamed Doraï
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599308246914
Pages:
3–18
Volume/Issue No:
Volume 28 Issue 1

Additional Options

L'objectif de ce travail était d'appliquer le paradigme expérimental du croisement des catégories à l'étude des relations entre des sujets de nationalités différentes. Dans cette perspective, une expérience a été menée avec 28 sujets américains et 28 français. Comme attendu, en situation de catégorisation simple chaque groupe de sujets Américains ou Français a évalué positivement son groupe et dévalorisé l'autre. Ces effets ont été annulés en situation de catégorisation croisée. Cependant, cette annulation ne persiste pas lors d'un post‐test réalisé trois semaines plus tard. Une discussion de ces effets a été établie.

The aim of this work was to apply the experimental paradigm of crossed categorization to study the relations between subjects of different nationalities. With this in mind, an experiment was conducted with 28 American and 28 French people used as subjejcts. As expected, in situations of simple categorization each American or French group positively evaluated his own group while devaluating the other. These results were annuled in situations of crossed categorization. However, this annulment didn't last during a post test conducted three weeks later. A discussion of these effects was established.

© 1993 International Union of Psychological Science