Contextes et variation trans‐situationnelle des concepts

Authors:
Yves Corson, Christine Blanchard
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599308246930
Pages:
417–441
Volume/Issue No:
Volume 28 Issue 4

Additional Options

Les trois expériences présentées ont pour objectif de tester l'effet de divers contextes sur l'accès initial aux propriétés dominantes et secondaires de concepts de catégories naturelles. Les résultats indiquent l'existence d'un effet facilitateur du contexte, pour peu qu'il soit suffisamment contraignant du point de vue de la richesse sémantique, et ceci dans des temps qui garantissent l'implication de processus automatiques. Cette dernière interprétation est par ailleurs confirmée par l'absence constante d'inhibition. La dernière expérience infirme de plus l'hypothèse d'une facilitation intralexicale entre contexte et cible et confirme que c'est bien la construction sémantique élaborée par le sujet qui facilite l'accès à certaines propriétés spécifiquement pertinentes des concepts‐amorces.

The aim of the three experiments is to test the effect of contexts on the initial access of central and peripheric properties of concepts of natural categories. The results show a facilitatory effect of the context, if it is semantically rich enough, with SOAs which warrant that the processes are automatic. This interpretation is corroborated by the constant absence of inhibition. The last experiment weakens the hypothesis of an intra‐lexical facilitation between context and target and confirms that it is the semantic construction elaborated by the subject which facilitate the access to relevant properties of the primes.

© 1993 International Union of Psychological Science