Discussion

Authors:
Jean‐Claude Fraysse
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599308246952
Pages:
677–680
Volume/Issue No:
Volume 28 Issue 5

Additional Options

Les exposés de J. Beaudichon, W. Doise, J. M. Monteil et F. Winnykamen semblent pouvoir fournir un premier niveau de réponses aux questions posées par Flavell relatives à: 1) l'homogénéité des conduites (Flavell, 1982), 2) la décentration (Flavell, 1990). Les quatre exposés s'organisent selon un schéma général qui prend en compte les trois pôles autour desquels se constituent les échanges interactifs: le sujet, défini en tant qu'être social dont le développement cognitif trouve son origine dans l'environnement social qui est le sien; la tâche, qui apparaît avec ses deux composantes (cognitive et sociale) et dont la prise en compte est le résultat d'une importante activité d'attribution de signification; l'alter, considéré comme celui qui au cours d'une interaction va permettre au sujet de remettre en question son propre point de vue. La décentration apparaît comme un élément clé permettant de rendre compte de l'homogénéité fonctionnelle des conduites. Le mécanisme invoqué diffère selon les auteurs: conflit socio‐cognitif (Doise), imitation (Beaudichon, Winnykamen), élaboration d'une autre représentation de soi dans un contexte donné (Monteil).

© 1993 International Union of Psychological Science