Linguistic Phenomena and Language Selection in the REM Dreams of German‐English Bilinguals

Authors:
David Foulkes, Barbara Meier, Inge Strauch, Nancy H. Kerr, Laura Bradley, Michael Hollifield
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599308246969
Pages:
871–891
Volume/Issue No:
Volume 28 Issue 6

Additional Options

Sixteen German‐English bilinguals were studied in a sleep laboratory for four nonconsecutive nights each. Half were native English speakers living in Zürich, and half native German speakers living in Atlanta. Presleep thought samples were solicited each evening and REM dream reports each night; subjects judged the waking appropriateness of their imagined speech and language phenomena, and also identified waking sources of their dream imagery, the following mornings. Incidences of dreaming and of speech therein generally were similar to those of monolinguals. Whether sessions were conducted in German (two nights) or English (two nights) did directly influence language selection in subjects' dreams. Judged appropriateness of language selection to imagined events was very high for thought samples, and high for REM dreams. Sources for thought samples were generally consonant with the language dominant at study site; for REM dreams this relationship was considerably weaker. Judged waking appropriateness to imagined situations was more strongly related to language selection than was the language reference of the supposed sources of those situations.

Seize sujets bilingues allemand‐anglais ont été étudiés dans un laboratoire de sommeil pendant quatre nuits non consécutives. La moitié de ces sujets étaient de langue maternelle anglaise et habitait Zurich, alors que l'autre moitié était de langue maternelle allemande et habitait Atlanta. Des échantillons des pensées avant le sommeil, ainsi que des compte‐rendus des rêves REM de chaque nuit, ont été sollicités chaque soir; les sujets devaient juger du caractère approprié à l'éveil des paroles imaginées et du langage utilisé et devaient également identifier, le matin suivant, les sources de leur imagerie onirique dans l'état d'éveil. L'incidence des rêves et du langage utilisé étaient généralement identique à celle des unilingues. Le fait d'avoir mené l'expérience en allemand (2 nuits) ou en anglais (2 nuits) a toutefois influencé directement la sélection du langage dans les rêves des sujets. Le caractère approprié de la sélection de langage par rapport aux événements imaginés était très élevé pour les échantillons de pensées et élevé pour les rêves REM. Les sources des échantillons de pensée étaient généralement consonnantes avec le langage dominant au lieu de l'expérience; pour les rêves REM, cette relation était considérablement plus faible. L'évaluation du caractère approprié à l'éveil des situations imaginées était plus fortement en relation à la sélection de langage que ne l'était la référence de langage des supposées sources de ces situations.

© 1993 International Union of Psychological Science