Alienation: A Symptomatic Reaction of Educated Unemployed Youth in India

Authors:
Lai Bahadur Singh, Arun Kumar Singh, Asha Rani
Published Online:
21 Sep 2010
DOI:
10.1080/002075996401124
Pages:
101–110
Volume/Issue No:
Volume 31 Issue 2

Additional Options

A 21‐item 4‐point Alienation Scale (Kureshi & Dutt, 1979) in Hindi was administered to a randomly selected group of 400 educated youth equally divided into: (1) technically educated unemployed, (2) non‐technically educated unemployed, (3) technically educated employed, and (4) non‐technically educated employed. This scale aimed to ascertain in these subjects comparative degrees of feeling of alienation and its dimensions. Results of statistical comparison revealed that the technically and the non‐technically educated unemployed youth, as compared to their employed counterparts, evinced relatively a greater vulnerability to the feeling of alienation and its dimensions, though the latter were also moderately susceptible in this regard. Further, it was found that the technically educated unemployed youth were more prone to alienation and its dimensions and the non‐technically educated employed youth were the least affected, with the non‐technically educated unemployed and the technically educated employed youth in second and third places respectively. The study also indicated a close association between different dimensions of alienation, both with each other and with the total scale scores.

Une échelle d'aliénation en quatre points comprenant 21 items (Kureshi et Dutt, 1979) et traduite en hindi est administré à un échantillon sélectionné au hasard de 400 jeunes éduqués. Cet échantillon est également divisé en quatre: 1) des chômeurs avec une éducation technique; 2) des chômeurs avec une éducation non technique; 3) des travailleurs avec une éducation technique; et 4) des travailleurs avec une éducation non technique. L'échelle vise à mesurer chez ces sujets le degré relatif et les dimensions du sentiment d'aliénation. Les résultats montrent que les jeunes chômeurs avec ou sans éducation technique sont relativement très vulnérables au sentiment d'aliénation et à ses dimensions comparés aux deux autres groupes bien que ces derniers manifestent aussi une certaine vulnérabilité. De plus, les chômeurs avec une éducation technique sont plus sujets à l'aliénation et à ses dimensions et les jeunes travailleurs avec une éducation non technique sont les moins affectés; les chômeurs avec une éducation non technique et les jeunes travailleurs avec une éducation technique arrivent en deuxième et troisième place respectivement. L'étude démontre aussi une relation étroite entre les différentes dimensions de l'aliénation, à la fois entre elles et avec le score globale de l'échelle.

© 1996 International Union of Psychological Science