International Representation in the Psychological Literature

Authors:
Robert Bauserman
Published Online:
21 Sep 2010
DOI:
10.1080/002075997400908
Pages:
107–112
Volume/Issue No:
Volume 32 Issue 2

Additional Options

The author searched PsycLit records to examine the representation of psychological research from outside the US and changes in international representation over time. American research dominates, but international representation has increased since 1975. Western Europe, Japan, Australia, and Israel in particular have become better represented. In contrast, developing nations have remained poorly represented for most of the time period examined. Relative national influence may accurately reflect the numbers of psychologists in general, and research psychologists in particular, in each nation. Psychologists in developing nations also focus on teaching, clinical, and social issues, and have few resources for research activities. International representation is likely to continue increasing.

Cette étude utilise la banque de données PsycLit pour analyser la représentation de la recherche en psychologie faite à l'extérieur des Etats‐Unis et les changements dans la représentation internationale au fil du temps. La recherche américaine domine mais la représentation internationale a augmenté depuis 1975. L'Europe de l'Ouest, le Japon, l'Australie et Israël en particulier sont mieux représentés qu'ils ne l'étaient dans le passé. Par contre, les nations en voie de développement sont demeurées peu représentées pour toute la période étudiée dans cet article. L'influence nationale relative pourrait refléter le nombre de psychologues, en général et le nombre de chercheurs en psychologie, en particulier. Les psychologues des nations en voie de développement se concentrent sur l'enseignement et les problèmes cliniques et sociaux et disposent de peu de ressources pour des activités de recherche. Il est probable que la représentation continue à s'accroître.

© 1997 International Union of Psychological Science