Impact du type de buts et du sentiment d'auto‐efficaciaté sur l'autorégulation et la performance dans une tâche cognitive

Authors:
Carole Vezeau, Thérèse Bouffard, Francine Tétreault
Published Online:
21 Sep 2010
DOI:
10.1080/002075997400926
Pages:
1–14
Volume/Issue No:
Volume 32 Issue 1

Additional Options

Cette étude examine deux hypothèses issues des modèles théoriques portant sur l'importance des buts de performance et des buts d'apprentissage dans le fonctionnement cognitif. La première propose que comparée à une personne qui se préoccupe peu de ses performances, celle qui s'en préoccupe beaucoup devrait avoir un sentiment d'auto‐efficacité plus faible devant une tâche nouvelle. La seconde propose que l'association entre une forte préoccupation pour sa performance et un sentiment d'auto‐efficacité faible a un impact négatif sur l'autorégulation et la performance de la personne dans une tâche. Cent vingt‐huit élèves de sexe féminin ont d'abord répondu au questionnaire permettant de mesurer leurs buts de performance et d'apprentissage. Par la suite, toutes ont été revues individuellement pour résoudre une tâche d'identification de formation de concepts verbaux pour laquelle elles ont spécifié leur sentiment d'auto‐efficacité et durant laquelle divers indices d'autorégulation ont été observés ainsi que leur performance. Les résultats de cette étude vont à rencontre de la première hypothèse et montrent que les élèves se préoccupant beaucoup de leur performance ont un sentiment d'auto‐efficacité plus élevé que celles peu préoccupées par celle‐ci. En outre, aucun effet d'interaction entre le sentiment d'auto‐efficacité et les buts de performance n'a été trouvé sur l'autorégulation et la performance. Dans l'ensemble, les résultats montrent que le sentiment d'auto‐efficacité constitue le déterminant proximal de la qualité de l'autorégulation exercée et de la performance obtenue dans la tâche. La discussion met l'accent sur le rôle que jouent dans le fonctionnement cognitif le sentiment d'auto‐efficacité et le profil motivationnel dans lequel l'élève se préoccupe à la fois de ses performances et du contenu du ses apprentissages.

The aim of this study was to examine two hypotheses derived from theoretical models of the role of learning and performance goals in cognitive functioning. The first predicts that being highly focused on performance goals leads students to develop lower levels of self‐efficacy than those who are less focused on performance. The second hypothesis predicts that the combination of high performance goals and low self‐efficacy will have a negative impact on students' self‐regulation and performance in a new task. After having filled out a questionnaire assessing their goals, 128 female students were met individually and asked to solve a verbal concept formation task. Self‐efficacy was assessed prior to the resolution of the task during which self‐regulation and performance were observed. Contrary to the first hypothesis, students having high performance goals were found to have higher self‐efficacy than those having low goals. In addition, no interaction between self‐efficacy and performance goals was found on self‐regulation and performance on the task. The results showed that whatever students' goals, self‐efficacy is a powerful determinant of self‐regulation and performance. The discussion emphasizes the role of self‐efficacy and the value of a motivational profile combining high concern for both performance and learning goals in cognitive functioning.

© 1997 International Union of Psychological Science