Semantic Contribution to Immediate Serial Recall Using an Unlimited Set of Items: Evidence for a Multi‐level Capacity View of Short‐term Memory

Authors:
Nicole Caza, Sylvie Belleville
Published Online:
21 Sep 2010
DOI:
10.1080/002075999399657
Pages:
334–338
Volume/Issue No:
Volume 34 Issue 5-6

Additional Options

The purpose of this study was to assess the respective roles of lexical and semantic levels of representations in immediate serial recall, by testing participants with items that varied on both these dimensions. Contrary to most studies where a small fixed set of words are repeated over trials, the current items were tested once by sampling them from an unlimited set of items without replacement. Participants recalled three classes of words under articulatory suppression: nonwords, function words, and content words. Results indicated an advantage for function words over nonwords, confirming a specifically lexical contribution to immediate serial recall. Additionally, content words were more frequently recalled than function words, confirming a semantic contribution. These results imply that non‐phonological factors influence immediate serial recall and are consistent with a multi‐level capacity view of short‐term memory.

Cette étude a pour but d'évaluer les contributions respectives des représentations lexicales et sémantiques lors du rappel sériel immédiat. Trois catégories de mots ont été utilisées: des mots abstraits (ayant des représentations lexicales et sémantiques), des mots grammaticaux (possédant des représentations lexicales mais peu de représentations sémantiques) et des non‐mots (sans représentation lexico‐sémantique). Contrairement à la plupart des études qui utilisent un petit groupe d'items, les listes de mots ont été créées à partir d'un grand ensemble d'items de sorte qu'ils n'étaient pas répétés d'un essai à l'autre. Les sujets devaient rappeler les mots en condition de suppression articulatoire. Les résultats montrent que les mots grammaticaux sont mieux rappelés que les non‐mots ce qui indique une contribution spécifiquement lexicale lors du rappel sériel immédiat. De plus, un avantage est observé pour les mots abstraits comparativement aux mots grammaticaux ce qui confirme une contribution des représentations sémantiques. Ces résultats démontrent que des facteurs non‐phonologiques influencent le rappel sériel immédiat et sont compatibles avec une approche voulant que la capacité de mémoire à court terme soit déterminée par plusieurs niveaux de représentations.

© 1999 International Union of Psychological Science