Motivational beliefs, cognitive engagement, and achievement in language and mathematics in elementary school children

Authors:
Panagiota Metallidou, Anastasia Vlachou
Published Online:
04 Feb 2007
DOI:
10.1080/00207590500411179
Pages:
2-15
Volume/Issue No:
Volume 42 Issue 1

Additional Options

Cette étude porte sur les différences contextuelles dans les patrons relationnels entre les diverses composantes motivationnelle, cognitive et métacognitive de l'apprentissage et de la performance auto‐régulés dans deux domaines d'étude clé du programme, soit la langue et les mathématiques. Ces différences contextuelles ont été examinées dans un échantillon de 263 d'enfants d'une école primaire grecque (of) en cinquième et sixième année. Les différences sexuelles et les différences d'âge ont été aussi étudiées. Les élèves ont été priés de compléter le «Motivated Strategies for Learning Questionnaire» (Pintrich & De Groot, 1990) qui comprend cinq facteurs: (a) l'auto‐efficacité, (b) la valeur intrinsèque, (c) un test d'anxiété, (d) l'utilisation d'une stratégie cognitive et (e) les stratégies d'auto‐régulation. Ils ont répondu aux énoncés du questionnaire sur une échelle de type Likert à 7 points en termes de leur comportement en classe de langue et en classe de mathématiques séparément. De plus, les enseignants ont été priés d'évaluer chaque résultat de leurs élèves dans la langue grecque et en mathématique sur une échelle allant de 1 à 20 points en comparaison au reste de la classe. Les résultats de l'étude ont indiqué très peu de différences dans les patrons relationnels entre les composantes auto‐régulées à l'intérieur et entre les domaines d'étude. En même temps, les résultats ont révélé un caractère contextuel spécifique des composantes auto‐regulées. De plus, la présente étude (a) a confirmé le rôle médiateur des stratégies dans la relation motivation‐performance, (b) a souligné le rôle différé des stratégies cognitive et régulatoire dans la prédiction de la performance dans les domaines d'étude qui diffèrent dans leurs caractéristiques structurelles du contenu et (c) a souligné le rôle motivationnel clé de l'auto‐efficacité. En effet, l'auto‐efficacité s'est avérée être le prédicteur le plus significatif non seulement de la performance mais aussi de l'utilisation d'une stratégie cognitive et régulatoire. Des différences sexuelles dans la motivation et dans l'utilisation d'une stratégie n'ont pas été rapportées alors qu'il s'est avéré que la motivation variait principalement en fonction de l'âge. L'utilité de ces résultats pour la promotion d'une grande clarté entre les cadres motivationnel et métacognitif et les idées pour les études futures sont discutées.

© International Union of Psychological Science