Agency or constraint? The mutual shaping of control beliefs and working lives in East Germany after 1989

Authors:
Martin Diewald
Published Online:
13 Aug 2008
DOI:
10.1080/00207590600991195
Pages:
77-84
Volume/Issue No:
Volume 42 Issue 2

Additional Options

Après 1989, la situation en Allemagne de l'Est a occasionné un changement dramatique dans les possibilités de continuation du cheminement de vie jusqu'alors existant mais aussi dans la possibilité d'atteinte de nouveaux buts personnels. Dans cet article, les interdépendances des évènements dans la vie active d'une part et les croyances de contrôle d'autre part sont examinées. Spécifiquement, la question addressée est de savoir si ces conditions de changement de système abrupt et soudain ont fait place à des différences dans ces croyances pour qu'elles deviennent plus accentuées et plus importantes pour les succès et les échecs dans la vie active. Des analyses empiriques sur des données provenant de trois cohortes de 1939–1941, 1951–1953 et 1959–1961 de l'étude sur l'histoire vivante est‐allemande («East German Life History Study»). Les résultats indiquent, premièrement, que les croyances de contrôle étaient fortement influencées par la mobilité du marché de travail tout au long des différentes périodes de la transformation de [lgrave]Allemagne de l'Est, mais pas par tous les types de mobilité du marché de travail de la même manière. Deuxièmement, dans l'autre direction, seulement un impact plutôt limité du contrôle perçu sur les vies actives a été observé. Pour une situation de changement social abrupt, ceci est plutôt un résultat surprenant, qui est évidemment dû à une fin des opportunités structurelles malgré l'ouverture des barrières institutionnelles.

© International Union of Psychological Science