Usability, aesthetics and emotions in human–technology interaction

Authors:
Manfred Thüring, Sascha Mahlke
Published Online:
13 Aug 2008
DOI:
10.1080/00207590701396674
Pages:
253-264
Volume/Issue No:
Volume 42 Issue 4

Additional Options

Dans le passé, la recherche sur l'interaction entre l'humain et la technologie s'est presque exclusivement concentrée sur les aspects d'emploi et d'utilité. Malgré son succès, ce champ de recherche présente une perspective étroite qui est devenue récemment l'objet de critique. En plus des aspects instrumentaux, des facteurs comme les qualités esthétiques et les expériences émotives jouent un rôle important pour expliquer pourquoi les gens préfèrent certains systèmes mieux que d'autres. Dans ce qui suit, nous rapportons trois expérimentations qui illustrent l'importance de ces facteurs. Dans la première expérimentation, nous étudions le rôle des émotions dans l'interaction entre l'humain et la technologie en utilisant le modèle composant des émotions de Scherer (1984) comme cadre théorique. Une combinaison de méthodes est dérivée de ce modèle théorique et utilisée pour mesurer les sentiments subjectifs, les expressions motrices, les réactions physiologiques, les évaluations cognitives, et le comportement. Les résultats démontrent que la manipulation des propriétés du système qui ont été choisies peut causer des différences dans l'emploi qui affecte les réactions émotives de l'usager. La deuxième expérimentation examine l'interaction entre les qualités instrumentales et non instrumentales du système. Les résultats indiquent que l'évaluation globale des usagers d'un appareil technique est influencée à la fois par les deux groupes de qualités. Dans la troisième expérimentation, nous combinons les approches des deux premières études afin d'analyser l'influence de l'utilité et de l'esthétique au sein d'un design commun. Les résultats indiquent que les systèmes qui diffèrent par ces aspects affectent la perception des qualités instrumentales et non instrumentales ainsi que l'expérience émotive des usagers et leur évaluation globale du système. Pour résumer nos résultats, nous présentons un modèle qui spécifie trois composantes centrales de l'expérience de l'usager et leurs interrelations (Le modèle CEU ou CUE‐Model en anglais). Le modèle intègre les aspects les plus importants de l'interaction entre l'humain et la technologie et suggère quelques sujets intéressants pour la recherche future.

© International Union of Psychological Science