Family social support during the predeparture period: The experience of British migrants

Authors:
Aidan S. Tabor, Taciano L. Milfont
Published Online:
13 Jan 2012
DOI:
10.1080/00207594.2011.634008
Pages:
291-299
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 3

Additional Options

Cette étude explorait le stress, le bien‐être et le soutien social de migrants britanniques avant leur départ pour la Nouvelle‐Zélande. Les principales questions de recherche portaient sur la relation entre le soutien de la famille et les conséquences psychologiques, les différences dans le désir de migration chez les couples et l'impact du soutien de la famille élargie. Une enquête fut réalisée auprès de 95 participants recrutés dans des forums en ligne destinés aux migrants pour la Nouvelle‐Zélande. Les résultats ont indiqué que le soutien de la famille immédiate était relié à un plus grand bien‐être et à moins de stress. Les migrants qui se considéraient eux‐mêmes comme la force motrice derrière le projet de migration ont rapporté significativement plus de stress et moins de soutien familial que les migrants dont le conjoint était également enthousiaste à propos du départ pour l’étranger. Ceux qui partaient temporairement percevaient plus de soutien de la famille élargie que les migrants qui prévoyaient partir de manière permanente. Les aspects les plus difficiles du processus de migration étaient de quitter les êtres chers, les exigences logistiques et l'incertitude. Les aspects les plus positifs de ce processus étaient l'aventure et le resserrement des liens familiaux. De manière générale, le stress et le coping liés à la migration commençaient bien avant le départ du pays d'origine.

© International Union of Psychological Science