Collectivism and coping: Current theories, evidence, and measurements of collective coping

Authors:
Ben C. H. Kuo
Published Online:
16 Feb 2012
DOI:
10.1080/00207594.2011.640681
Pages:
374-388
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 3

Additional Options

Une quantité croissante d’études sur le coping culturel a commencé à identifier la prévalence et l'importance fonctionnelle des comportements de coping collectif parmi des populations culturellement diversifiées, tant en Amérique du Nord qu'ailleurs dans le monde. Ces nouvelles données sont grandement significatives puisqu'elles font ressortir les impacts de la culture sur le processus stress‐coping à partir des valeurs et de l'orientation collectivistes. Elles fournissent un contrepoint critique au paradigme individualiste de stress et de coping prévalant en Occident. Cependant, la recherche et la compréhension actuelles concernant le coping collectif semblent manquer d'organisation systématique et d'intégration. Dans l'optique de mettre de l'ordre dans les données, cette revue tente d'inspecter, de résumer et d’évaluer globalement la recherche existante portant sur le coping collectif et ses implications pour les études réalisées auprès de populations culturellement diversifiées et dans des domaines multiples. Spécifiquement, cet article fait une recension des résultats de recherche et des connaissances pertinents portant sur le coping collectif en termes de: a) définitions opérationnelles; b) théories; c) preuves empiriques basées sur des études portant sur des groupes culturels spécifiques et sur des valeurs/dimensions culturelles générales et d) mesures. Globalement, à travers les études, les comportements de coping collectif sont conçus comme un produit des normes et valeurs communautaires/relationnelles d'un groupe culturel. Ils contiennent aussi un large éventail de réponses face au stress, allant des stratégies de coping poussées par les valeurs, à celles qui sont basées sur des dimensions interpersonnelles, à celles qui sont conditionnées culturellement par des dimensions émotionnelles/cognitives, à celles qui sont ancrées dans la religion et la spiritualité. De plus, cette recension révèle: a) la pertinence et le potentiel des théories de coping culturel pour guider la recherche future sur le coping collectif; b) l’évidence grandissante de la proéminence des comportements de coping collectif, particulièrement parmi les nations asiatiques, les Américains/Canadiens Asiatiques et les Américains/Canadiens Africains; c) la préférence pour les comportements de coping collectif en tant que fonction du collectivisme et fonction des valeurs et de l'orientation culturelles interdépendantes et d) les six échelles de coping culturel. Le présent article met en lumière les contributions théoriques et méthodologiques actuelles tout comme les limites de ce champ d’étude et les implications pour la recherche future sur le coping.

© International Union of Psychological Science