Culture, social class, and independence–interdependence: The case of Chinese adolescents

Authors:
Yushen Du, Qinmei Xu, Takeshi Hamamura
Published Online:
01 Mar 2012
DOI:
10.1080/00207594.2011.647030
Pages:
344-351
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 3

Additional Options

La classe sociale délimite des environnements socioculturels qui diffèrent en termes d'abondance relative et de rareté des ressources, ce qui, à son tour, fournit des processus psychologiques indépendants et interdépendants de manière différentielle. Les relations entre la classe sociale et les processus psychologiques sont bien documentées pour les populations occidentales, mais elles le sont moins ailleurs. L’étude de ces relations est particulièrement importante en Chine étant donné les questions historiques et socioculturelles particulières qui y ont cours à propos de la classe sociale. Notre recherche porte sur la relation entre la classe sociale et la question de l'indépendance–interdépendance chez les adolescents chinois (n = 1,184). Les résultats sont constants pour un ensemble divers de processus psychologiques impliqués par la variable de l'indépendance–interdépendance: les participants ayant des parents bien instruits ont éprouvé des émotions plus socialement dégagées et un niveau d'estime de soi plus élevé et ils étaient plus portés à faire des attributions en termes de dispositions et à avoir une attention plus concentrée comparativement aux participants ayant des parents moins instruits. Ces résultats illustrent les points communs interculturels dans les relations entre la classe sociale et la variable de l'indépendance–interdépendance.

© International Union of Psychological Science