Can intergroup contact improve humanity attributions?

Authors:
Dora Capozza, Elena Trifiletti, Loris Vezzali, Irene Favara
Published Online:
21 Jun 2012
DOI:
10.1080/00207594.2012.688132
Pages:
527-541
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 4

Additional Options

Dans cet article, le contact intergroupe est évalué comme une stratégie favorisant l'humanisation d'un groupe externe. Nous testons un modèle à double médiation, dans lequel le contact est associé, à la fois, à la diminution de la prégnance des limites intergroupe et à l'adoption d'une identité commune. Ces recatégorisations, à leur tour, sont reliées à des niveaux plus bas d'anxiété et à des niveaux plus élevés d'empathie, les deux émotions étant des variables proximales prédictives de l'humanisation du groupe externe. La modélisation en équations structurelles est utilisée pour évaluer le modèle dans le contexte de différentes relations intergroupes : les Italiens versus les immigrants (Étude 1); les Italiens du nord versus les Italiens du sud (Étude 2). En accord avec l'hypothèse, les représentations du groupe et les émotions médiatisent la relation entre le contact et les attributions d'humanité. Les implications pratiques de ces résultats font l'objet d'une discussion.

© International Union of Psychological Science