Malawian secondary students’ beliefs about intelligence

Authors:
Brett D. Jones, Lee Rakes, Krista Landon
Published Online:
04 Sep 2012
DOI:
10.1080/00207594.2012.716906
Pages:
785-796
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 5

Additional Options

Les élèves qui perçoivent l'intelligence comme malléable ont tendance à avoir une plus grande motivation académique et à réussir à des niveaux plus élevés que les élèves la percevant comme un trait fixe. Cette étude explore les croyances des élèves du Malawi parce que, dans ce pays, la culture et le parcours scolaire sont très différents d'autres régions du monde où les perceptions des élèves concernant l'intelligence ont déjà été étudiées. Les questions de recherche sont les suivantes : (1) Comment les élèves malawiens définissent‐ils l'intelligence ? (2) Jusqu’à quel point perçoivent‐ils l'intelligence comme malléable ? et (3) Est‐ce que les définitions de l'intelligence et les croyances sur la malléabilité de l'intelligence sont semblables à celles des élèves de pays plus développés ? Cette étude à méthodes mixtes est menée auprès de 136 élèves d'une école secondaire au Malawi et utilise un questionnaire de 39 items. Les élèves répondent aux questions à propos de leurs croyances sur l'intelligence à partir de questions ouvertes ou fermées. Les résultats montrent que les élèves malawiens croient qu'un élève intelligent présente une variété de comportements incluant : étudier, travailler fort, lire, bien réussir aux examens et en classe, poser des questions et y répondre, être attentif et démontrer un bon comportement. La plupart des élèves croient que l'intelligence est malléable et donnent des réponses indiquant que les élèves peuvent devenir plus intelligents à la suite de l'effort. Comparativement aux autres recherches, les résultats de celle‐ci suggèrent que les élèves malawiens à l’école secondaire possèdent des définitions et des croyances concernant l'intelligence qui sont similaires à celles des élèves des pays plus développés, comme les Etats‐Unis et l'Allemagne. De fait, il apparaît que les élèves malawiens du secondaire possèdent des croyances plus élevées sur la malléabilité que les élèves américains ou allemands. Enfin, quelques mesures produisant des pointages fiables et valides dans d'autres populations ne produisent pas des pointages fiables auprès des élèves malawiens.

© International Union of Psychological Science