Psychological and socioeconomic health of community‐dwelling older adults

Authors:
Kuei‐Min Chen, Mei‐Hui Lin, Yueh‐Chin Wang, Chun‐Huw Li, Hsin‐Ting Huang
Published Online:
05 Feb 2014
DOI:
10.1080/00207594.2013.771814
Pages:
1038-1049
Volume/Issue No:
Volume 48 Issue 6

Additional Options

Différentes dimensions de la santé sont inter reliées. Les buts de cette étude sont: 1) d'investiguer l'état de santé psychologique et socioéconomique des adultes résidents de logements communautaires à Taiwan et 2) de comparer les différences de leur état de santé psychologique et socioéconomique en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur statut marital et de leurs habitudes à faire de l'exercice. Pour les fins de cette étude, 384 adultes taiwanais résidents de logements communautaires ont été recrutés selon un échantillon stratifié au hasard. Basés sur le modèle de santé des personnes adultes âgées (Health Model of Older Adults) un ensemble de sept facteurs furent mesurés: 1) la santé psychologique: la qualité du sommeil, la santé émotive, le fonctionnement cognitif et les comportements de promotion de la santé; 2) la santé socioéconomique: l'engagement social, le soutien social et la situation financière. Les résultats indiquent que la plupart des participants étaient dans un bon état de santé psychologique et socioéconomique à l'exception de 38,02% qui souffraient de troubles d'interruption du sommeil et chez qui une majorité ne faisait pas partie d'un groupe social et n'était pas engagé dans du travail de bénévolat. Les jeunes personnes âgées présentaient un meilleur état de santé psychologique et socioéconomique que les personnes âgées d'âge moyen et que celles d'âge très avancé. Les hommes chez les personnes âgées avaient une meilleure santé psychologique que les femmes; toutefois, ils avaient moins d'engagement social et de soutien social que les femmes âgées. Les personnes mariées et celles qui pratiquaient des exercices physiques ont obtenu de meilleurs rendements sur la plupart des indicateurs de santé psychologique et socioéconomique que les personnes vivant seules ou qui ne pratiquaient pas d'exercices physiques.

© International Union of Psychological Science