A BIO‐SOCIAL APPROACH TO ENVIRONMENTAL PSYCHOLOGY AND PROBLEMS OF STRESS*

Authors:
John L.M. Binnie‐Dawson
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207598208247454
Pages:
397-435
Volume/Issue No:
Volume 17 Issue 1-4

Additional Options

Du système homme/environnement Wohlwill (1970) a dégagé trois interactions principales: (1) toute réaction comportementale se manifeste nécessairement dans un cadre bien précis qui en limite sensiblement les réalisations; (2) certains facteurs, tels la sous‐ ou surstimulation, la forte densité humaine, les rigueurs du climat, peuvent exercer une influence globale sur les systèmes de réponse généralisés de l'individu; (3) tel ou tel facteur présent dans l'environnement est à la fois source et cible de la manifestation comportementale qu'il provoque de diverses façons. La “psychologie de l'environnement”, se limitant à l'étude des rapports environnement/comportement, passe sous silence les rapports adaptifs qui se nouent entre l'environnement, le système social et le comportement individuel. Or, l'approche bio‐sociale de Dawson (1969, 1977) qui prend comme objet d'étude l'homme en tant que organisme bio‐social à l'intérieur de l'èco‐système bio‐social, fait ressortir clairement ces rapports. La “psychologie bio‐sociale” se définit comme la manière par laquelle l'adaptation à différents environnements biologiques aboutit au développement de processus adaptifs de socialisation qui influencent des habitudes particulières d'inférence perceptuelle, des traits de personnalité, des processus cognitifs et des aptitudes psychologiques. La présente étude définit les concepts de base de l'approche bio‐sociale. L'auteur passe en revue les applications de cette approche à la psychologie de l'environnement et rappelle les sources de stress dans la société contemporaine.

© International Union of Psychological Science