Reconstruction de l'histoire personnelle: succession d'événements dans le temps et changements identitaires passés

Authors:
Jean Massonnat, Mireille Lecacheur
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599108247160
Pages:
689-703
Volume/Issue No:
Volume 26 Issue 6

Additional Options

Comment la place relative de deux types d'événements de vie (EV) influence‐telle la reconstruction des changements personnels passés? Cent soixante adultes (21–38 ans) produisent des événements saillants relatifs aux aspects public et privé de leur vie personnelle. Une semaine plus tard, ils estiment l'ampleur et l'orientation des changements associés à ces EV sur 9 dimensions de l'identité. Quatre groupes de sujets sont isolés en fonction de la place occupée par 2 types d'EV (critiques (C) et non critiques (NC)) au cours de 2 périodes consécutives (13–18 ans et 18–23 ans): pour 2 groupes, il y a répétition du même type d'EV (C‐C et NC‐NC) et pour les deux autres, des ordres différents (C‐NC et NC‐C). L'hypothèse est que la reconstruction de l'impact d'un EV passé résulte de l'influence conjointe des cadres de référence présent et passé. Les différences entre les 2 types d'EV contrastés montrent la permanence du codage initial de la tonalité associée aux EV. Les différences entre séquences avec répétition sont cohérentes avec l'idée du pouvoir assimilateur du cadre de référence présent; celles entre séquences avec ordres différents illustrent que le travail de reconstruction au présent intègre des éléments conservés en mémoire.

© International Union of Psychological Science