Attentional Abilities and Maternal Scaffolding in the First Year of Life

Authors:
François Findji
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599308246953
Pages:
681-692
Volume/Issue No:
Volume 28 Issue 5

Additional Options

Pour examiner l'hypothèse que la mise en place des capacités attentionnelles ne dépend pas seulement de caractéristiques stables de l'enfant, mais que les interactions entre le bébé et son environnement social y jouent un rôle primordial, une étude longitudinale a été menée sur un groupe de 30 dyades lorsque les bébés avaient 5 puis 8 mois. Deux questions étaient posées: Quelle part la focalisation de l'attention tient‐elle dans l'activité du bébé, dans son environnement habituel? La mère intervient‐elle dans ces focalisations, et quel effet, cela a‐t‐il sur les comportements de l'enfant? Les résultats montrent qu'aux alentours de 5 mois, la mère joue un rôle important dans la gestion de l'attention du bébé, et que cela a des effets à moyen terme, trois mois plus tard. La possibilité de parler d'un étayage de l'attention, qui préfigurerait les étayages ultérieurs dans les tâches de résolution de problème, est discutée. De plus, la question du choix des indices d'évaluation des capacités attentionnelles des béhés est soulevée.

© International Union of Psychological Science