The Relations Between Traumatic Experiences, Activity, and Cognitive and Emotional Responses Among Palestinian Children

Authors:
Samir Qouta, Raija‐Leena Punamäki, Eyad El Sarraj
Published Online:
27 Sep 2007
DOI:
10.1080/00207599508246571
Pages:
289-304
Volume/Issue No:
Volume 30 Issue 3

Additional Options

Les relations entre le niveau d'expériences vécues traumatiques, le degré de participation à l'Intifada et les réactions cognitives et émotives ont été étudiées chez 108 enfants palestiniens de 11–12 ans dans la bande de Gaza. Les résultats montrent qui plus les enfants ont vécu des expériences traumatiques et participé à l'Intifada, plus ils ont des problèmes d'attention, de concentration et de mémoire. Les expériences traumatiques augmentent aussi le névrotisme et la prise de risques et la participation à l'Intifada diminue l'estime de soi. Contrairement à ce qui était postulé, la participation active à l'Intifada ne pourrait protéger les enfants contre l'apparition de problèmes émotifs. Le niveau le plus élevé de névrotisme se retrouve chez les garçons actifs qui ont été exposés à plusieurs expériences traumatiques.

© International Union of Psychological Science